L’assurance à l’ère des nouvelles technologies

Avec la venue des technologies, le secteur des assurances connaît de géante progression. À partir des téléphones portables, Smartphone ou ordinateurs, l’assuré peut facilement souscrire et l’assureur offrir sa couverture sans que ces derniers ne se rencontrent. Découvrons dans cet article les impacts des nouvelles technologies dans les services d’assurance.

Amélioration et évolution des relations entre l’assureur et l’assuré

Avant, pour se renseigner, l’assuré devait se rendre dans les agences d’assurance. Cependant, grâce aux nouvelles technologies, sans se déplacer, l’assuré peut gagner du temps en ayant facilement les informations sur les différentes offres de souscription disponibles ; choisir grâce aux devis en ligne, la compagnie d’assurance qui convient à sa bourse ; etc. Allez sur ce site internet pour en découvrir davantage. En ce qui concerne l’assureur, les nouvelles technologies lui permettent de diffuser des tutoriels ; de présenter les nouvelles offres ; de vendre ses produits ; de relancer les clients ; etc. Toujours à l’aide des technologies, l’assuré peut désormais, grâce aux applications mises en ligne par la compagnie d’assurance, déclarer la survenue d’un sinistre. C’est un véritable outil d’établissement et d’amélioration de relation clientèle assureur-assuré.

Les nouveaux risques liés à l’utilisation des nouvelles technologies

Malgré ces nombreux avantages dans l’amélioration et l’accélération des prestations et relation entre l’assureur et l’assuré, les nouvelles technologies représentent néanmoins des risques. On peut citer les risques de cybercriminalité qui se matérialisent par le piratage des informations et données disponibles dans les systèmes et réseaux informatiques. Ces technologies peuvent également être utilisées à des fins d’escroquerie. Ainsi, pour contrer ces risques, les compagnies d’assurance proposent des couvertures contre la cybercriminalité. Il s’agit du cyber-assurance. Concept qui permet à l’assureur de protéger l’assuré des incidents informatiques. Les compagnies d’assurance doivent cependant, informer voire former davantage la clientèle sur le fonctionnement des nouvelles offres qu’elles mettent à sa disposition, afin de l’habituer sur la numérisation des services.